Maintenant que vous en savez un peu plus sur l’hygiène de vie pendant la pandémie de coronavirus, il est temps de passer à l’action! 

Fiche de travail Mon plan pour une meilleure hygiène de vie

Savez-vous à quoi vous pourriez et aimeriez faire plus attention pour aider votre système immunitaire, en ces temps où il y a un réel risque d’infection? Remplissez cette fiche de travail pour planifier des mesures et étapes concrètes et vérifier leur application jour après jour.

Stratégies de maîtrise des sentiments pénibles et des pensées envahissantes

Revenons-en à vos réactions à la pandémie de coronavirus sur un plan émotionnel, cognitif et comportemental. Dans le premier module, vous avez examiné les réactions bénéfiques et les réactions moins intéressantes. Nous aimerions maintenant aller de l’avant dans l’adoption d’un comportement qui vous aide à maîtriser votre peur et votre insécurité. 

Les pensées et les sentiments restent des phénomènes humains que nous ne pouvons pas totalement contrôler. Vous aurez beau décider de ne PAS penser au coronavirus, vous constaterez à de nombreuses reprises que les pensées reviennent soudain sans y avoir été invitées. Et même si vous vous dites peut-être (ou que vos proches vous disent) que vous ne devez pas vous angoisser, c’est ce que vous ressentez sans le vouloir. En règle générale, plus on essaie de chasser des pensées et des sentiments, plus ils sont vifs. Quand vous vous dites que vous ne voulez plus penser qu’un être cher pourrait vous contaminer, vous êtes paradoxalement déjà en train d’y penser!

Se pose alors une question essentielle: existe-t-il des moyens de réagir aux sentiments pénibles et aux pensées envahissantes autrement qu’en souhaitant les éviter ou en se laissant complètement entraîner dans leur sillage? La réponse est oui! En s’exerçant un peu, on parvient de mieux en mieux à adopter une autre attitude face à ses mécanismes intérieurs.

Fiche de travail Pensées et sentiments ne font que passer

Cette courte histoire est une métaphore qui nous rappelle que nous pouvons agir sur nos pensées et sentiments au lieu de leur accorder toute notre attention. Lisez-la et réfléchissez au traitement que vous voulez réserver à vos «passagers», qui incarnent vos pensées et vos sentiments. Quel degré d’attention souhaitez-vous accorder à vos pensées et sentiments? Dans quelles circonstances peut-il être bénéfique de considérer ses pensées et sentiments comme des passagers qui ne font que passer, et de se garder de les inviter chez soi, par exemple? Vous avez le choix d’écouter l’histoire que les pensées racontent et de vous laisser captiver. Mais vous pouvez aussi choisir de prendre les pensées pour ce qu’elles sont: des impulsions de votre système cognitif, fugaces, éphémères, que l’on peut observer et qui ne cessent de changer. 

Vous trouverez à la section Puiser dans mes ressources, un peu plus loin, un exercice qui peut vous aider à ne pas suivre vos pensées et sentiments. 

Fiche de travail Stratégies de gestion

Peut-être vous trouvez-vous actuellement sous le coup de mesures décidées par votre employeur, comme le chômage partiel, le télétravail, voire la fermeture temporaire de votre activité, ou êtes-vous en tout cas concerné(e) par le confinement. Vous vous êtes aussi peut-être retrouvé(e) du jour au lendemain avec les enfants à la maison, alors qu’ils ont d’habitude leur emploi du temps bien organisé, et vous vous sentez obligé(e) de les aider à suivre leurs cours. Vous êtes sûrement confronté(e) à l’impossibilité, pour le moment, de vous adonner aux activités qui vous plaisent en temps normal puisque les magasins, cinémas et salles de sport ont fermé. 

 

Ce qui nous a longtemps paru impensable en voyant ce qui se passait à Wuhan est soudain devenu notre réalité. Pour beaucoup d’entre nous, il n’est pas facile de renoncer à toutes ses libertés habituelles. Les déceptions sont nombreuses, et le fait de ne pas savoir combien de temps ça pourrait encore durer suscite bien des questions et des incertitudes. Les jeunes ne peuvent plus sortir; les invitations ont été annulées. Les matches de foot n’auront pas lieu; les vacances sont tombées à l’eau, et la liste est encore longue. Certains jours, on supporte mieux les restrictions, mais à d’autres moments, cette adaptation forcée nous pèse à nouveau. Pourtant, parmi ce qui nous fait du bien et nous redonne force et stabilité, tout n’est pas à l’arrêt. Encore faudrait-il profiter pleinement des possibilités qui restent pour faire de nouvelles expériences. 

Lisez la liste des idées de stratégies de gestion et évaluez l’intérêt et la faisabilité de chaque activité pour vous personnellement. Décidez ensuite ce que vous aimeriez ajouter au programme hebdomadaire de cette fiche de travail. Mieux vaut tout bien planifier pour se donner les meilleures chances de mise en pratique. 

 

Mais attention, il ne s’agit pas de ne plus apprécier la journée qu’en fonction de ce que vous avez pu cocher dans la liste! Ne perdez pas de vue l’essentiel pour votre santé physique et mentale à l’heure actuelle, qui est de faire ce qui vous réussit, vous aide et vous stabilise. La crise sanitaire finira pas passer, mais aujourd’hui, elle nous offre l’occasion d’en apprendre plus sur nous-mêmes et de prendre en charge notre bien-être.

©2020 Umgang-mit-Angst-vor-Coronavirus. Erstellt mit Wix.com            Mentions légales et protection des données

    avec le soutien confraternel de la  Fédération Suisse des Psychologues (FSP)